Un mercredi pendant les 18es Rencontres…La Compagnie Les Anachroniques a présenté : J’entends la lluvia

Création pour jeune public (à partir de 4 ans)
Avec : Cécile Flahaut, Leo Victoria Harispe
La Musique : « Cuarteto Tafi »

Assises dos à dos Lili et Aymara nous racontent leur rencontre. Lili, petite fille ouverte et un peu envahissante, fait la connaissance d’Aymara, une vieille femme bolivienne plus secrète qui préfère s’exprimer par le chant. Sa voix est un don précieux, un pouvoir magique transmis par sa grand-mère qu’on appelait Abuela Grillo : lorsqu’elle chantait, la pluie se mettait à tomber mais ce don exceptionnel lui a joué bien des tours…

Le personnage d’Abuela Grillo, inspiré d’un conte amérindien, nous permet d’évoquer à travers l’échange poétique entre une enfant et une vieille dame, le combat des populations indigènes en Bolivie pour avoir accès à l’eau potable.
C’est l’occasion de s’interroger sur la découverte de l’autre et de sa différence. Comment créer un lien lorsqu’on n’a pas le même âge, lorsqu’on ne parle pas la même langue ou que l’on vient d’ailleurs ?
Depuis 25 ans, La compagnie Les Anachroniques met en scène des spectacles en espagnol, en Langue des Signes ou
en français, animent des ateliers pour petits et grands afin de toujours voir dans le théâtre un art vivant où les frontières n’existent que pour être déplacées.
Composée essentiellement de jeunes femmes venues de tous horizons, Les Anachroniques tentent de faire la lumière sur notre histoire commune à partir de textes contemporains ou classiques qui ont pour fondement de parler des femmes, de la mémoire collective et /ou individuelle.