Solidarité avec les peuples chiliens et boliviens

Catégories : Actualités

L’association ASPAS tient à manifester sa solidarité avec les peuples du Chili et de la Bolivie qui luttent pour la démocratie et la justice sociale et à condamner la féroce répression dont ils sont victimes. 

La Bolivie a été l’objet d’une prise de pouvoir par un gouvernement provisoire qui s’est installé dans un contexte de violence et d’intimidation perpétrée auprès des élus et des partisans du gouvernement d’Evo Morales. Ce nouveau gouvernement n’est pas représentatif du peuple bolivien, et semble manifester un mépris de la population d’origine indigène, composant pourtant 85% de la population. C’est ce qu’indiquent certaines déclarations de ses dirigeants, l’incendie par leurs partisans du drapeau wiphala (drapeau des peuples andins reconnu comme drapeau national depuis 2009), ainsi que la répression et les violences brutales commises envers la population autochtone qui manifeste massivement dans les rues des grandes villes boliviennes depuis la démission du président Evo Morales. 

Au Chili, on lit chaque jour des nouvelles d’exactions commises sur des manifestants réclamant plus d’égalité sociale et l’instauration d’une nouvelle constitution qui ne soit plus un héritage de la dictature de Pinochet.  Tortures, viols, assassinats sont commis quotidiennement encore par des militaires et policiers contre la population en lutte. 

En Bolivie ou au Chili, comme dans beaucoup d’autres pays du monde, ce sont les femmes qui sont en première ligne à la fois de la lutte et de la répression, revendiquant dignité et justice, et ce sont elles qui subissent les violences les plus brutales.  Nous sommes solidaires de ses militants et militantes chiliens. Nous sommes solidaires de ses Cholitas et de leurs compagnons victimes de discriminations depuis des siècles, qui affirment la fierté de leur culture et exigent de pouvoir à nouveau être reconnus dans leurs droits à l’éducation, à la santé, au respect de leurs croyances ancestrales, et au « bien vivir ». Nous condamnons fermement toutes les exactions commises envers ses manifestants par une répression qui rappelle les pires moments des dictatures fascistes qui ont sévi dans ce continent. Nous appelons à la mise en place d’un processus démocratique qui tienne compte de leurs revendications et permette de vivre dans une société pacifiée et plus juste. 

Auteur :Cinesud